05/10/2010

Une station pas comme les autres et Magnetic Island

Chers Amis,

Arrivée à l’arrêt de bus de Artherton, je rencontre par hasard un couple qui me propose de m’emmener au marché de Yungabarra. Comme souvent en Australie en ce qui me concerne, je suis embarquée 5 minutes plus tard dans une histoire hors du commun. Je suis dans la voiture de Lorraine et Flans en compagnie de Nicolas (un ami d’une connaissance du Canada qu’ils sont venus récupérer à l’arrêt de bus... Vous suivez ?). Après avoir fait les courses, nous faisons arrêt dans un endroit singulier. Il s’agit de l’hôpital des chauves souris fondé en 1985. Lorraine y travaille en tant que bénévole depuis quelques années. Le but de cet hôpital est de soigner ces petites bêtes des blessures causées par les fils barbelés, les ventilateurs... L’équipe « médicale » veille également sur les mammifères volants suite à leur paralysie due aux tiques. Grâce à Lorraine, en 1h de temps, j’ai appris un tas de choses (je me ferrai un plaisir de tout vous raconter) sur ces animaux que l’on redoute tant et qui nous effraient énormément. Je ne sais pas vous mais, moi, je les trouve trop mignonnes. Merci pour la leçon et le covoiturage...

Mais revenons-en à nos moutons …

Arrivée au marché de Yungabarra (chaque 4e samedi du mois), reconnu pour ses produits régionaux, je retrouve Greg. Greg et son fils Pol sont les propriétaires d’une ferme biologique de 29.000 hectares, 7.000 bêtes. L’exploitation est située à Greenvale à 4h30 de route de Cairns et à 3h de Townsville. Greg vend sa viande bio sur le marché. J’avais donc rendez-vous avec lui, car il allait me mener à sa propriété où j’allais travailler 3 semaines durant afin de mettre des sous de côté. En effet, pour être honnête, l’Australie, c’est beau mais c’est hyper cher !

En 4h de route, nous avons refait le monde ensemble.

Débarquée à Jervoise Station, au milieu de nul part, je découvre une station pas comme les autres …

La première semaine, je l’ai passée sur le quad poursuivant vaches, veaux, taureaux afin de les rassembler dans le yard (une petite escapade éloignée dans le bush m’a valu le surnom de « la perdue du bush » hihi). Une fois le bétail rassemblé, nous (Pol, Bart et moi) avons séparé les veaux de leur maman et avons procédé au marquage au fer (l’année de naissance et l’insigne de la « cattle station » y sont indiqués), au coupage des cornes et à l’expectoration des noisettes pour les messieurs ! Le plus drôle dans tout ça, c’est que les éleveurs Australiens cuisinent les noisettes « au barbecue » et les mangent yak yak yak ! Vous me connaissez, je ne suis pas assez folle pour goûter... ;-).

La deuxième et la troisième semaine, j’ai travaillé au campement. En effet, un campement provisoire s’est installé dans la propriété de la famille Johnsson. Un peu moins d’une centaine d’ouvriers travaillent à raison de 12h par jour et ce, pendant 10 jours (4 jours de repos) à la reconstruction d’une route. Les travaux qui devaient durer 4 mois se sont prolongés à 12. Pour cause, les inondations survenues en début d’année ont rendu les conditions de travail atroces et tout était à refaire.

Pour ma part, je travaillais 7 jour/7. A Jervoise station, la journée se passait comme suit :

- 3h00 : 1er réveil

- 3h09 : 2e réveil

- 3h35 : le chef de cuisine frappe à ma porte : « Issy, get up ! »

- 3h40 : je lève Jacky : « Get up, Jacky, we are late… »

- 3h45 : mise en place du buffet, vaisselle…

- 6h30 : nettoyage de la cuisine

- 7h00 : déjeuner - 7h30 : nettoyage des chambres…

- 13h00 : lunch

- 13h30 : sieste

- 18h00 : vaisselle du souper

- 20h15 : fin de la journée - 21h00 : dodo

- 21h30 : on frappe de nouveau à ma porte pour aller boire un verre (traquenard) : « Come on, Issy, let’s have a drink », je résiste (ou pas ;-) !

Dans l’équipe qui travaille au bon soin des ouvriers, nous avons :

- Kerry, la maitresse de maison, la gérante du campement ;

- Palm, une Australienne, la fille de Greg et Kerry. She is nuts !;

- Jacky, une Allemande, copine de guindaille, ma petite protégée ;

- Deby et Max et leur chien Elisabeth, deux Australiens qui en ont marre du ciel bleu Rrr... avec qui j’ai partagé plus d’un fou rire ;

- Deby et Etha , des Indiens qui attendent un petit bout ;

- Camille et Kris, deux Français partis se marier à Las Vegas ;

- Pop-corn alias Christian qui est certainement quelque part en Australie en train de faire la fête.

Et pour nous divertir durant la journée, il y a les enfants (Jasmine, Dean, Mc Kenzie, Bart, Sam …) avec qui j’ai passé de beaux moments.

Aussi à Greenvale, j’ai vu la plus belle des voies lactées. Il n’y pas de mots pour décrire ce que j’ai vu. Ce ciel étoilé était d’une extrême splendeur.

Puis est venu le moment des adieux. J’avais l’impression d’avoir toujours travaillé à Jervoise station, de connaitre Jacky, Deby, Max, Palm, les ouvriers depuis toujours. C’est fascinant comme je m’adapte (un vrai poisson dans l’eau).

 A 10 jours du Grand départ, je ressentais le besoin de plonger une dernière fois dans l’océan. Et pour être honnête, j’étais aussi impatiente de retrouver la civilisation après avoir passé 3 semaines dans l’outback.

J’ai donc fait un arrêt à Magnetic Island pour deux jours. Maguy, comme ils disent, est située à 8km au large de Townsville et est une île montagneuse de 52km2.

Pendant 2 jours, j’ai résidé chez Lylle, un Australien avec qui j’avais établi un contact via le site couchsurfing. L’avantage de découvrir l’île via un local, c’est qu’il vous emmène aux bons endroits, aux bons moments. Grâce à lui, j’ai vu et fait des choses que je ne suis pas prête d’oublier. J’ai notamment nagé avec une tortue de mer, nourri les wallabies et les oiseaux, trouillé devant le serpent… Un tout grand MERCI à toi, Lylle.

Alors, on m’envie ?

See you soon

Love

Isabelle CAILLOUX

P1000464.JPG

IMGP2681.JPG

IMGP2685.JPG

IMGP2697.JPG

IMGP2693.JPG

 

IMGP2699.JPG

 IMGP2702.JPG

IMGP2812.JPG

DSC00102.JPG

IMGP2766.JPG

DSC00111.JPG

IMGP2774.JPG

IMGP2781.JPG

IMGP2782.JPG

IMGP2813.JPG

IMGP2707.JPG

IMGP2715.JPG

 

IMGP2928.JPG

IMG_0301.JPG

60345_154585954563534_100000363905887_351014_1395260_n[1].jpg

59871_154585944563535_100000363905887_351013_8252688_n[1].jpg

61274_154586014563528_100000363905887_351016_7130657_n[1].jpg

IMGP2895.JPG

IMGP2729.JPG

IMGP2803.JPG

IMGP2804.JPG

IMGP2900.JPG

IMGP2902.JPG

IMGP2821.JPG

IMGP2823.JPG

IMGP2926.JPG

DSC00138.JPG

P1020219.JPG

P1000309.JPG

P1000315.JPG

P1000335.JPG

P1000331.JPG

P1000077.JPG

P1000373.JPG

P1000387.JPG

P1000458.JPG

P1000392.JPG

P1000424.JPG

P1000463.JPG

 

03:09 Écrit par Isa dans B) L'Australie | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Franchement après tout ca, t'as pas envie d'en faire un bouquin ??

Écrit par : Fred | 05/10/2010

Répondre à ce commentaire

eh ben dis donc on peut dire que ton voyage aura été passionnant jusqu'au bout! Profite à fond de la Thaïlande (si je ne me trompe pas, c'est bien là que tu vas?) et à bientôt! biz

Écrit par : marie | 06/10/2010

Répondre à ce commentaire

Tu te laisses embarquée dans des histoires mais il faut avouer qu'elles sont positives apparemment. Je te l'ai toujours dit :tu as une bonne étoile au-dessus de toi depuis ton le début de ton séjour en australie. Donc, profite encore un max et surtout retiens-nous le meilleur à venir pour ton retour. Bisous ma belle.

Écrit par : franck | 06/10/2010

Répondre à ce commentaire

Non mais, c'est énorme, Isa! Périple surprenant du début à la fin!!!
N'oublie pas que je suis végétarienne, c'est donc pas la peine de me ramener de délicieuses spécialités australiennes, meme bio je mange pas, hein! Si tu vois à quelle anecdote des fermiers bio je pense, hihi. En tous cas t'as du bien rigolé.
Bise

Écrit par : amalia | 08/10/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.