22/07/2010

A la decouverte de Byron Bay, Noosa, Fraser Island ...

Chers Amis,

 

La route que je vais emprunter  va me mener tout doucement à Cairns (un classique des touristes à la recherche des plages, des eaux turquoises…). C’est en bus que je vais parcourir ce long chemin de quelques milliers de kilomètres.

Après quelques mois de pause à Brisbane, parée de mon sac à dos,  me voici donc de nouveau à la conquête de l’Australie pour votre plus grand bonheur (et le mien encore plus).

Mon premier arrêt est Byron-Bay, l’une des stations balnéaires les plus agréables de la côte de la Nouvelle-Galles du Sud selon les Australiens, ce qui est certainement vrai ! Quel grand bonheur pour moi d’apercevoir des baleines et des dauphins. C’est aussi ici que j’ai fait la rencontre de quelques backpackers qui me suivront involontairement pour la première partie de mon voyage. J’ai notamment fait la connaissance de Doreen. Elle est allemande. Elle arrive doucement au terme de son voyage autour du monde en 7 mois. Elle sera ma compagne de route pour cette première partie de voyage.

Depuis que j’ai entrepris ce voyage, j’ai pu constater plusieurs choses :

-          Les Asiatiques  restent définitivement stockés dans les grandes villes telles que Sydney, Melbourne, Brisbane et manquent certainement l’essentiel de ce pays.

-          La majorité des voyageurs sont allemands, anglais, irlandais. Point de belges, je les cherche toujours. Je le compte sur une main depuis novembre !

-          Il y a davantage de filles que de garçons. Et, pour la plupart, elles voyagent seules. Ben alors, les messieurs, on a la trouille ?

-          Ce sont toujours les incontournables questions qui reviennent à chaque nouvelle rencontre : D’où viens-tu ? Où as-tu été ? Où vas-tu ? Pour combien de temps es-tu là ? Tu voyages seul(e) ?...

Le deuxième arrêt est Nimbi, ancien village hippie, qui vaut le détour.

Ensuite, Brisbane, pour un dernier au revoir à toutes mes connaissances. Et déjà toutes ces questions qui cogitent dans ma tête : « Quand les reverrais-je ? Un jour…, j’espère… »

Puis Noosa, petit paradis de la Sunshine  Coast où je me suis essayée au surf. A ma grande surprise, j’ai littéralement adoré et regrettait déjà de ne pas avoir essayé plus tôt. Si vous voulez tout savoir, je suis tombée beaucoup plus que je ne suis restée debout. Mais pour une première, c’était un bon début.

Hervey-Bay, arrêt obligatoire avant l’exode sur l’île « Fraser Island ».

Fraser Island, inscrite au patrimoine mondial, est la plus grande île de sable du monde (123km de long/23km de large) et est tout simplement magnifique. Pendant deux jours, Doreen et moi sommes parties à la découverte de cette île et y avons découvert des lacs limpides, des dingos, des dunes, une forêt tropicale omniprésente. Le petit vol en avion au dessus de l’île vous réserve un beau cliché.

Agnes Water (non loin de la ville « 1770 ») était ma dernière chance de surfer sur les vagues australiennes. J’ai donc remis ça. Sauf que, cette fois-ci, j’avais la réelle impression de passer dans une machine à laver tellement les vagues étaient hors normes pour moi, débutante. Ceci dit, je n’ai pas dit mon dernier mot et compte bien remettre ça à la mer du Nord. Qui veut se joindre à moi ?                                                                                                                                                      J’ai également dit au revoir à Doreen par un traditionnel  « barbie ».

Mon dernier arrêt (pour cette première partie) est Gladstone. Il n’a rien à faire si ce n’est que je dois récupérer  (Zut ! Je n’ai plus d’encre, je dois vous laisser là…).

 

Love

See you soon

 

Isabelle CAILLOUX

 

carte_australie.gif
P7070119.JPG
P7070128.JPG
P7070133.JPG
P7080151.JPG
P7110183.JPG
P7110184.JPG
P7110192.JPG
P7130196.JPG
P7180005.JPG
P7130197.JPG
P7130201.JPG
P7140211.JPG
P7150265.JPG
P7150236.JPG
P7150276.JPG
P7160305.JPG
P7160312.JPG
P7160318.JPG
P7160320.JPG
P7160324.JPG
P7160335.JPG
P7160345.JPG
P7160348.JPG
P7160355.JPG
P7180015.JPG
P7180012.JPG

12:49 Écrit par Isa dans B) L'Australie | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

07/07/2010

La fin des aventures à Brisbane

C’est sous un beau ciel bleu d’hiver, le cœur gros, que j’ai quitté officiellement Brisbane après y avoir séjourné 4 mois. Ce que j’espérais de cette ville est tout simplement arrivé. En effet, j’ai obtenu un job (et même deux), ce qui m’a permis d’économiser pour la suite de mon aventure. J’ai profité des avantages de cette ville,  j’ai aussi pris le temps de la découvrir un peu plus en profondeur et j’ai eu du FUN. Et, surtout, je me suis fait des amis pour la vie. Que de bons moments passés … (Excepté mes collocations qui n’ont pas été un grand succès. Ceci dit, les mauvaises expériences sont faites pour s’en servir) Allez, c’est promis, je vous raconterai toutes mes histoires à mon retour au coin du feu.

 

Brisbane est définitivement une ville où il fait bon vivre. Le temps est des plus agréable, les moyens de transports (bus, ferry) sont tout simplement remarquables et invitent par la force des choses à laisser la voiture au garage. Les bibliothèques sont immenses, ultramodernes, et donnent accès gratuitement à Internet, à la location de livres, de DVD et de CD.

Ici aussi, les Australiens ont encore le sens du respect, des valeurs. Eh oui, c’est tout à fait normal de remercier le chauffeur de bus à la sortie. On devrait prendre exemple.

 

Pour résumer, depuis mon dernier message, j’ai fêté mes 20 ans (+8)  avec mes collègues et mes amis. J’ai eu la visite de Maité. C’était l’occasion de lui faire découvrir Brisbane. Nous sommes aussi parties à la découverte de la Sunshine Coast. J’ai fait du baby-sitting pour les clients de l’hôtel, j’ai été réceptionniste le temps d’une séance photos (à l’hôtel où  je travaillais en tant que femme de ménage). J’ai pris une dernière douche (chaude) avant l’arrivée de l’hiver…

En parlant d’hiver, c’est avec stupéfaction que je découvre cette saison en Australie. Des températures qui oscillent entre 15 et 25° et  un beau ciel bleu : j’appellerais ça le printemps ! Malgré ça, je les entends dire « ça caille » ! Ce sur quoi je réplique « Mais non ! Le vrai  froid, c’est le dégivrage du pare-brise du matin, le claquement de dents à l’arrêt de bus… ». Ainsi, je me rends compte que la définition du froid n’est pas identique pour une Belge,  une Australienne ou un Brésilien. Mes amis brésiliens ont définitivement abandonné l’idée de passer un hiver en Europe (je les comprends). Ils m’admirent pour ma résistance physique face « au froid ». Qui aurait cru un jour m’entendre dire : « J’aime l’hiver ».  C’est aussi avec beaucoup d’amusement que je regarde les Aussies parés de vêtements comme s’ils allaient affronter une tempête de neige. Ils sont fous !

 

C’est une page qui se tourne mais d’autres aventures me promettent d’être autant excitantes.

 

See you soon

 

Love

Isabelle CAILLOUX

 

BRIBRI PANOR

 BRIBRI VUE SUR LA BRISBANE RIVER NIGHT

 FERRY MOI

 EXHOUSEMATE

 EXHOUMATE2

 HOUSE EAST BRISBANE

 BRIBRI MAISON

 PLUIE

 DEPART FELIPPE

 VELO

 NOODLE AND ME

 

MAITE AND ME

 

VISITE DE MAITE
MAITE AND ME AT PUB

 NOOSA COUCHER DE SOLEIL

 KOOKAABURA

 P5230079

 KANGOUROU HIVER

 POWER HOUSE EAST BRISBANE

 VISITE DE KIRSTEIN

 PARC NEW FARM

 OISEAU DE BRIBRI

 JOYCE AND ME

 JOYCE ET LES FILLES

 HOUSEKEEPERS

 ANNIF

 ANNIF FILLES

 JOYCE AND ME WELL DRESSED

 KEYS OF THE HELL IN THE BRISBANE RIVER

 

 

09:55 Écrit par Isa dans B) L'Australie | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |