24/01/2010

Kangaroo Island, Christmas and ...

Chers Amis,

Avant de reprendre mon aventure là où elle s’est arrêtée, je me dois de vous faire rêver, de partager avec vous les derniers bons moments que j’ai passés en compagnie de Maité et Garry.

Etant en congé durant les fêtes de Noël, Maité m’a fait visiter le sud de l’Australie…

Après 2h de route, 1h de ferry, nous voilà à Kangaroo Island, petite île paradisiaque où la faune et la flore ont été préservées de part son isolement géographique.

L’île fut baptisée « Kangaroo Island » après que l’équipage de Matthew Flinders y eut tué nombre de kangourous pour se nourrir. Eh oui, ça perd tout de suite de son charme. Soit… cette île de 155km de long sur 55km de large (soit la 3e île australienne) se traverse, non pas en Ferrari, non plus en Mini, mais de préférence avec une voiture parée pour les routes en gravier à travers le « bush » et les arrêts à la plage.

A l’approche de Noël, Maité et moi avons sorti les guirlandes et le bonnet du père Noël (il ne nous a pas quittées des deux jours) pour nous mettre dans l’ambiance. Nous nous sommes beaucoup amusées à nous filmer, à prendre des photos de mère Noël sur la plage, dans les eaux turquoises, dans le désert de sel, dans  les dunes… C’était encore plus amusant et plaisant quand on pensait à vos petites têtes en les visualisant.

Si vous avez l’occasion de séjourner à Kangaroo Island, optez pour le camping, car c’est la meilleure façon d’approcher de tout près  les habitants de cette petite île. Pour vous dire, une fois la nuit tombée, les wallabies et les kangourous peu farouches n’hésiteraient pas à vous chaparder les restes de votre gamelle. Il n’y a pas non plus meilleur endroit pour entendre  le cri du koala. Celui-ci ressemble tout à fait au grincement d’une scie ! Sérieusement, ça fait peur. Je n’imaginais pas que ce petit nounours pourrait pousser un tel cri. Pour aller à la rencontre des opossums, nous avons roulé un bout de chemin de nuit.

Quel bonheur de profiter des derniers rayons du soleil, de se brosser les dents tout en contemplant « the milky way » (à vos dicos … in english of course). Bien évidement, je ne vous fais pas l’étalage des inconvénients : les mouches, le manque de confort, l’absence de douches…

A l’extrême ouest, petit bémol à notre séjour, un paysage noirci et dévasté se déroule sous nos yeux attristés. En décembre 2007,  l’île a été ravagée par les feux de forêt. En décembre 2009, soit 2 ans après, la végétation reprend tout doucement le dessus sur ce qui semblait définitivement mort. Pour vous montrer le désastre, je joins une photo prise en janvier 2008 au même endroit par ma sœur lors de son séjour chez Maité.

Bien évidement, la visite ne serait pas complète sans une visite à la colonie des manchots et un arrêt aux « remarkables rocks » (pierres taillées par l’érosion due au vent et à la mer).

Bref, vous l’aurez compris, il n’y a pas meilleur endroit pour côtoyer les animaux dans leur milieu naturel.

Puis est venu le jour de Noël (les Australiens n’ont pas l’habitude de fêter le réveillon, ils préfèrent s’amuser le 25 et le 26) … où nous avons découvert au petit matin nos cadeaux sous le sapin. Pour ma part, j’ai eu la chance de fêter Noël chez les parents de Gary. Au grand bonheur de celui-ci, le barbecue de compétition était de sortie et le chef de la maison s’est donné du mal pour que son festin soit réussi. Vous l’aurez compris, en Australie, le jour de Noël, l’ambiance est décontractée. On se rafraîchit comme on peut (boissons glacées, piscine) pour supporter la chaleur de l’été. Le short et les tongs sont plus que jamais la tenue officielle de ce jour. Blagues et devinettes « Carambar » s’enchaînent pour le plaisir de nos oreilles.

La tête pleine de souvenirs, mon sac rempli de cadeaux, le cœur lourd, angoissée, je quitte Maité, Garry et sa famille vers 17h pour Brisbane.

DSCN3963

bP1190281

 DSCN3895

 DSCN3932

P1190325


 DSCN3958

 P1190385

 alinebonCIMG8410[1]

 DSCN4085

 DSCN4065

 DSCN4093

 DSCN4097

 DSCN4110

DSCN4114

 DSCN4124

 DSCN4125

 DSCN4139

 DSCN4190

DSCN4194

DSCN4198

 18370_101371486559714_100000605900639_36962_7872224_n

 

25 décembre 2009, en transit à l’aéroport de Sydney, il est plus ou moins 19h lorsque le monde s’effondre devant moi. Une seule et unique envie, celle d’être près de ma famille, de ma Maman. Après 24h d’attente, 24h de vol, me voici de retour dans ma petite Belgique pour dire un dernier au revoir à ma petite Maman Chérie.

1DSCN4161

"Le passé ... tel un beau coucher de soleil"

Le 25 janvier, je serai de retour en Australie. J’emmène mon Papa dans mes valises. Nous allons faire un circuit dont je garde encore le secret. Il durera trois semaines. En effet, Papa CAILLOUX rejoindra la Belgique dès le 17 février. Pour ma part, je reprendrai ma route vers Brisbane où je compte travailler quelques temps dans un bar ou autre. A voir !

Ne manquez pas nos aventures qui, je l’espère, seront riches en découvertes, en émotions…  Papa CAILLOUX promet d’être sage ;-).  De votre côté, n’hésitez pas à me donner de vos nouvelles. Cela me fait toujours plaisir. Je vous embrasse.

Isabelle Cailloux

P.S: Désormais, un Ange veille sur moi ;-)!

DSCN4144

"L'avenir ... tel un beu ciel bleu"

23:30 Écrit par Isa dans B) L'Australie | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |